Le Cabernet du Frangin – 2021

18.00
C’est un rouge délicat et fruité, les arômes évoquent une soirée parisienne, assis à une terrasse avec dessert poivré aux framboises fraîches et à la confiture de fraises. 

Nous l’avons siroté avec un Comté 18 mois, sur de la pop allemande des années 80.

Fiche technique du Cabernet du Frangin :

Nous allons chercher ces raisins chez les géniaux vignerons, Xavier et Géraldine Cailleau, qui travaillent leurs vignes en biodynamie. Ils proviennent de la parcelle la Seigneurie, un terroir de craie tuffeau du Turonien. Nous
récoltons les raisins à la main puis nous mettons les caisses dans les camions frigorifiques. 4 h de route puis arrivés à Courbevoie nous enchaînons avec la vinification.

Les raisins arrivent à 8°C au chai. La vinification est particulière, c’est une macération carbonique. Cela veut dire qu’ils sont mis immédiatement en cuve inox, sans les érafler ni les presser, puis la cuve est fermée et saturée en dioxyde de carbone. Le jus n’étant pas en contact avec la peau des raisins, donc des levures, la fermentation démarre en intra-celluraire et développe ces arômes particuliers fruités et épicés et cette légèreté. 10 jours de macération puis nous pressons les raisins et 6 mois d’élevage en cuve.

Nous n’utilisons qu’une toute petite dose de soufre qui reste dans les niveaux des vins naturels (15 mg/L en SO2 total)

Mais le Cabernet Franc, kézako ? 

Quelle est l’histoire du cabernet franc ?

Probablement originaire des Pyrénées espagnoles, le cabernet franc partage son identité principalement entre le val de Loire et le grand quart sud-ouest du pays. Tantôt pur, tantôt assemblé, il donne de beaux vins au fruit croquant et au vieillissement certain.

Quelles sont les caractéristiques du cabernet franc ?

Cépage précoce, le cabernet franc se distingue par sa finesse aromatique, ses notes épicées et sa structure. Assemblé aux autres cépages phare du Bordelais (merlot, cabernet sauvignon, petit verdot notamment), il ajoute sa rondeur au cabernet sauvignon et la finesse de ses tannins au merlot, donnant des vins proches de ceux issus du cabernet sauvignon, mais plus légers en couleur, moins tanniques, fins et élégants et assurés d’une longue garde.
Vivace, davantage sur la retenue que sur la puissance, surtout dans ses jeunes années, ce cépage délicat se montre aussi friand. Peu productif, c’est néanmoins sur ces terres bordelaises qu’il se montre le plus généreux.